logo lycée de Kerichen Lycée Kerichen Brest éducation nationale
          • ARTS PLASTIQUES

          • L'enseignement des arts plastiques  vise l'acquisition progressive des outils nécessaires à l'engagement dans des productions de type artistique et à leur compréhension. Ses objectifs sont d'expression, de culture et de réflexion critique. 
Il se propose de conduire l'élève à : 
- développer ses propres moyens d'expression, 
- acquérir une culture artistique ouverte à la diversité. 
Pour atteindre ces objectifs, l'enseignement des arts plastiques donne à l'élève la possibilité d'une pratique personnelle mise en relation avec le champ artistique. En même temps qu'il favorise les acquisitions techniques et méthodologiques nécessaires, il amène l'élève à s'approprier, en les identifiant et en les actualisant, des questions fondamentales qui, du passé à l'actualité récente, traversent les formes artistiques.

             

             

            L'enseignement d'exploration en seconde : Arts visuels.

            Enjeux et objectifs


            Les arts visuels produisent des objets artistiques essentiellement perçus par l’oeil du spectateur. Ils englobent ainsi principalement les arts plastiques (le dessin, la peinture, la sculpture et les nouveaux médias), le cinéma et la photographie, dans leurs diverses réalités (technique, économique et
            artistique). Ce champ élargi dépasse le cadre traditionnel des disciplines et vise à souligner leurs complémentarités. Il explore toutes les dimensions de l’image afin d’interroger une culture visuelle en phase avec ses manifestations les plus contemporaines. Les sources de production, de circulation et de création des images se sont complexifiées et diversifiées.  Aussi convient-il d’aborder les arts visuels non de manière segmentée mais transversale, de leur conceptualisation à leur fabrication, de leur diffusion à leur relecture. Associant souplement une étude des langages, des formes et du travail de l’artiste, cet enseignement d’exploration confronte les modèles et les enjeux esthétiques des images à la réalité de leur élaboration et perception dans le monde contemporain, afin de mieux cerner et appréhender la portée d’un geste créatif. Le travail de l’artiste mérite en particulier d’être resitué dans le cadre de l’univers de la production. Qu’il s’agisse de l’élaboration d’une peinture, d’une sculpture, d’un film ou d’une photographie, la découverte des métiers et des chaines de métiers associés aux arts visuels permet non seulement de poser une réflexion sur les contraintes matérielles et les exigences économiques de l’art, mais aussi de problématiser à différentes époques et pour différents systèmes de production la question de l' « auteur » d’une oeuvre. Parce qu’ils auront pris davantage conscience que la création résulte de la convergence des apports de diverses données y compris professionnelles, les élèves seront en mesure de développer des compétences critiques, pratiques et exploratoires qui renouvelleront et aiguiseront leur plaisir esthétique. Ils accroîtront ainsi leur aptitude à formuler, à l’oral et à l’écrit, des jugements esthétiques et des interprétations fondées sur la réalité du travail artistique. Partant des motivations, des intérêts, des pratiques et de la curiosité des élèves pour le domaine de l’image, l’enseignement d’exploration « Création et activité artistiques - Arts visuels » propose un parcours de ces réalités. En étudiant les questions posées par la réalisation d’un ou plusieurs projets , et en les confrontant à des situations professionnelles présentes dans l’environnement du lycée, l’élève découvre peu à peu les spécificités du domaine artistique qu’il explore. Il enrichit sa culture en étudiant des oeuvres, il s’essaie à des expériences de pratique artistique et s’initie à la diversité des compétences et des métiers qui animent au quotidien le domaine des arts visuels. Enfin, il identifie les parcours de formation qui, du lycée à l’enseignement supérieur, permettent d’y accéder.

            Au - delà de l'enseignement d'exploration : les élèves peuvent aussi prendre un enseignement facultatif d'arts plastiques

             

             Repérage d'un lieu de tournage vidéo par les élèves (patio du lycée)

             

            I       DEFINITION

             L'enseignement des arts plastiques au lycée a pour principe l'articulation de la pratique plastique et de la culture artistique.  

            Au   lycée de  Kerichen, cet enseignement est une mise à niveau, puis, un enseignement en autonomie. Il se fonde sur une définition des formes artistiques, léguées par l'histoire et enrichies par celles qui sont apparues au XXe siècle.

            En seconde, cet enseignement reprend et confirme des savoirs acquis en collège et ouvre de plus en plus vers une pratique autonome. Il est assuré par un professeur de la discipline. Si le partenariat (avec des institutions,  des artistes ...) est  envisageable  mais seulement   à  l'initiative  du  professeur et  en fonction de ses projets pédagogiques et du déroulement de l'enseignement, de nombreuses interventions pédagogiques d'anciens élèves ont lieu chaque année.

             II    OBJECTIFS

            L'enseignement des arts plastiques en classe de seconde vise l'acquisition progressive des savoirs et savoir-faire artistiques. Les  objectifs de  ces savoirs sont d'expression, de culture et de réflexion critique.

            Cet enseignement vise à conduire l'élève à:

                développer ses propres moyens d'expression et de réflexion critique. 

                acquérir une culture artistique universelle.

                    Pour atteindre ces objectifs, l'enseignement des arts plastiques propose à l'élève une condition  d'apprentissage spécifique qui le met en relation continue et singulière avec le champ artistique contemporain. En même temps qu'il favorise les acquisitions techniques  et  méthodologiques  nécessaires,  il  invite l'élève à s'approprier, en les  identifiant   et en  les  actualisant, des  questions  fondamentales  qui,  du  passé  à aujourd'hui, traversent les formes et la recherche artistique.

            III    PROGRAMME

             Les deux composantes fondamentales du programme d'arts plastiques sont:   

                La pratique artistique.

                La culture artistique.

             L'enseignement  engage,  en classe de seconde, un questionnement sur l'oeuvre et  l'image poursuivi et approfondi en classe de première par  la question de l'oeuvre et  le lieu, et, en terminale, la question de l'oeuvre et le corps.

            Ces questions universelles permettent de proposer des situations d'apprentissage au cours desquelles l'inventivité,  l'adaptabilité et la  réactivité sont particulièrement et constamment sollicitées.

            Ces thématiques générales favorisent aussi la rencontre entre une pratique et une culture artistique de plus en plus affinée.

            La pratique artistique: 

            La pratique artistique conduit à travailler les notions esthétiques qui fondent toute recherche. Elles sont identifiées, questionnées, explicitées, appropriées...

            L'élève travaille en deux et/ou trois dimensions en variant les techniques et modes d'expression : croquis, dessin, aquarelle, peinture, sculpture, bande dessinée, illustration, couture, assemblage, performances, photographie, danse, théâtre, vidéo, internet ... Il diversifie les supports, les formats, les matériaux, les outils, les espaces, les modes de représentation et de présentation par des réalisations individuelles et/ou collectives.

            repérage par les élèves du hall d'entrée pour le tournage d'un film vidéo.

            La recherche plasticienne est une recherche qui nécessite un authentique investissement disciplinaire, constant, profond. Elle appelle un goût du risque, de la réflexion critique, beaucoup de sensibilité et de curiosité: elle convie naturellement à l'authenticité.

            La culture artistique:

            En seconde, la culture artistique fait l'objet d'un enseignement spécifique librement modulé au long de l'année à l'intérieur du volume hebdomadaire de trois  heures. A  Kerichen, elle est  généralement  d'une heure  par  semaine.

             Le champ des oeuvres et des démarches étudiées, et auxquelles il est fait référence  dans la pratique, n'est  plus  historiquement délimité. C'est  le  professeur, dans  la construction  de  son enseignement, qui puise dans le patrimoine universel les exemples les plus significatifs.

            A  ce  niveau  de formation, l'analyse d'oeuvre est privilégiée. Fondée sur des confrontations, des rapprochements, l'analyse comparative met en évidence  les  caractères  propres  à chaque oeuvre et ce que chacune partage de l'époque.

             Ici, à  Kerichen, l'analyse d'oeuvre est  un  exercice intellectuel  et culturel rigoureux, très exigeant.

            Ainsi, en situant plastiquement l'oeuvre dans son contexte historique, cet enseignement donne concrètement à l'élève les grands repères chronologiques et les bases de l'analyse d'image.

            IV       LE SITE DE KERICHEN:        

             a- En 2008-2009, l'effectif du niveau seconde est constitué par un regroupement de 40 élèves de deux classes  différentes. Les cours s'ef-     fectuent dans le pavillon des arts (une grande salle et une petite salle de rangement). La salle est généralement consacrée d'un côté  à la pra-         tique, de l'autre à la culture artistique mais, périodiquement, pour différentes raisons, ce dispositif est tout ou partie modifié.Le mobilier de pratique (tables et chaises) est neuf (2008). De même, quatre nouveaux  ordinateurs spécifiques, deux camescopes à pied, un ordinateur portable s'ajoutent au matériel multimédia existant (ordinateurs, appareil de photo,visionneuses, écrans, lecteur DVD, projecteur, TV, magnétoscope, etc ...). Le  papier  ( format   raisin et  A4 ) ainsi que la terre (sculpture) sont gratuits.  Le matériel (crayons 4/6B et 8/12B ou mine de plomb, gomme,   un porte-vues de 40 pochettes ...) est à  la charge de l'élève.

            b- Une visite minimum annuelle au Centre d'Art Contemporain Passerelle et des échanges divers avec des intervenants extérieurs (un comédien   professionnel cette année) sont systématiquement organisés. Continûment, des élèves de différentes niveaux et disciplines assistent (voire             participent) librement aux cours d'arts plastiques. Avec l'accord de l'administration, professeur et élèves souhaitent vivement la présence en cours ( pour observation, information et/ou participation )  de toute personne extérieure (parents, amis,...) intéressée par l'enseignement artistique.

            Par ailleurs, ces dernières années les élèves ont réalisé individuellement des  pratiques ( photographiques et textuelles ) qui ont été transmises          en mains propres à des élèves étrangers. Ces recherches ont ainsi fait l'objet de cours d'arts plastiques au Sénégal, au Mali et au Rwanda de la part du professeur et de ses collègues de lycée à Ziguinchor, Bamako et  Kigali.

            Pour l'année 2009-2010, à Kerichen, dans le cadre du programme officiel, l'enseignement des Arts plastiques privilégiera en seconde, le tra-             vail de l'image de type filmique, photographique, numérique, vidéo  et  internet.

             L'échange culturel et l'esprit critique sont, ici, à Kerichen, en Arts Plastiques particulièrement,  des valeurs essentielles chaque jour affinées, assumées et revendiquées. Il en est de même de la rigueur intellectuelle et culturelle, de la convivialité, du défi à soi-même, de la curiosité érigée en mode de pensée et de comportement, de l'humour aussi ( presque une règle ! ) et du souci commun d'appropriation des savoirs et savoir-faire.

            Nous aimerions qu'un jour, peut-être,  vous veniez  le vérifier...

            L'enseignement obligatoire en première et terminale littéraire :

            Il comprend 5 heures de culture et de pratique artistiques. Il est doté d'un coefficient 6 au baccalauréat (l'épreuve est composée d'une partie écrite, durée 2 heures, coefficient 3 et d'une partie pratique, durée 5 heures, coefficient 3).

            Il constitue dont l'un des enseignements importants de la série littéraire. En effet, il nécessite les qualités d'expression et de réflexion écrites et orales exigées philosophie, lettres et langues. De plus, il se caractérise par une analyse critique et une pratique artistique spécialisées.

            Cependant cet enseignement s'inscrit dans l'enseignement général et n'a donc pas de visée professionnelle directe. Les élèves ayant obtenu leur baccaulauréat peuvent accéder à la faculté d'arts plastiques, à celle d'histoire de l'art, aux classes préparatoires d'Arts plastiques (préparation aux concours de l'enseignement), aux nombreuses et diverses écoles d'Art, aux filières d'apprentissage apparentées à la culture artistique (animation, communication, tourisme...), à l'artisanat, et, bien évidemmment à toutes les études ouvertes par un baccalauréat littéraire (lettres, histoire, langues, droit, etc.)

            L'option facultative en première et terminale littéraire et scientifique :

            Elle comprend 3 heures d'enseignement artistique. Elle privilégie en première l'expérimentation artistique. En terminale, elle porte sur l'élaboration plastique d'un projet personnel. Au baccalauréat, l'épreuve permet d'ajouter les points au-dessus de la moyenne aux résultats des épreuves obligatoires.

            Les programmes de l'option obligatoire :

            En seconde :

            Pratique et culture artistique sont travaillés en interaction.

            Pratique : découverte de moyens nouveaux, plus grande ampleur dans la pratique (initiative, ambition), recherche permanente d'articulation au champ artistique dans sa diversité contemporaine.

            Quatre notions plastiques sont étudiées : espace, lumière, couleur, matière. Elles sont exploitées en deux ou trois dimensions par des moyens traditionnels (dessin, peinture, sculpture, modelage, maquettisme, gravure, architecture) ou actuels (photographie, vidéographie, imagerie numérique, installation, performance...)

            Culture artistique : étude plastique, esthétique et historique d'oeuvres significatives de l'art occidental, de la renaissance à 1937. Durant le premier trimestre, l'élève construit en autonomie une culture artistique précise à l'aide d'un manuel d'histoire de l'art, par des études collectives et individuelles diverses, par des visites d'expositions, des rencontres avec des artistes ou par des expérimentations artistiques particulières. Dès le second trimestre, cette culture autonome est dialectisée, critiquée, débattue transversalement, en théorie et en pratique. Ainsi, l'élève acquiert une pratique artistiques essentiellement définies par la réflexion.

            En première :

            L'enseignement reprend, en l'approfondissant, le programme de seconde en pratique comme en théorie ainsi que dans ses modalités générales d'apprentissage. Les quatre notions plastiques sont alors travaillées dans leurs interrelations et leurs articulations au savoir pratique et théorique mais par une analyse plus affinée. L'examen des oeuvres, différentes mais des même époque - de la Renaissance à 1937 -, est approfondi et confronté à la recherche artistique contemporaine. De même, les techniques artistiques exploitées en cours ou hors cours sont renouvelées, diversifiées et perfectionnées.

            En terminale :

            Outre les questions précédemment abordées en classes de seconde et de première et qui demeurent l'objet d'un travail permanent tout au long du cursus, la classe terminale explore les questions introduites par la modernité, particulièrement : l'image, l'objet, l'autonomie de l'oeuvre, le composite, le non artistique, l'inachevé, le fragmentaire... La culture artistique porte sur la période  de 1905 à nos jours.

            A la fin de la classe de terminale, l'élève peut conduire un questionnement par rapport à une production artistique, en général, et par rapport à sa propre production personnelle, en particulier, en les situant, en les analysant et en témoignant d'un comportement ouvert aux démarches artistiques. Il a acquis les connaissances nécessaires pour comprendre et exploiter les sources et les interrogations de l'art contemporain.

            Par conséquent, au terme de ces trois années d'études, par une pratique dépassant la conception usuelle de l'exercice, l'élève peut désormais conduire une démarche individuelle inscrite dans le champ des arts plastiques. Il peut proposer, par des moyens spécialisés, une production plastique personnalisée, répondant à tel projet ou tel problème artistique donnés. Il a appris à réajuster, en permanence, la conduite de sa recherche et peut donc appréhender ce qu'est une démarche de type artistique. Il sait déceler, repérer et analyser les références culturelles, esthétiques ou techniques de son travail et sait les réinvestir.

            L'enseignement facultatif :

            En première : l'objectif est l'expérimentation et l'acquisition libres de savoirs-faire et de connaissances artistiques en  vue de l'élaboration d'un projet personnel en terminale.

            En terminale : l'élève élabore et conduit un projet personnel dans le champ des arts plastiques.

            L'épreuve au baccalauréat : La durée est de 30 minutes. Elle se compose d'un exposé du candidat immédiatement suivi d'un entretien prenant appui sur un dossier préparé par le candidat. L'épreuve est notée de 0 à 20, seuls les points acquis au-dessus de la moyenne sont pris en compte. En série littéraire, les candidats présentant l'épreuve obligatoire peuvent aussi présenter l'épreuve facultative dans le même domaine.

             

             

          • art.jpg