logo lycée de Kerichen Lycée Kerichen Brest éducation nationale

Classes préparatoires

  > Classes
  préparatoires
  commerciales
    > Classes
  préparatoires
  littéraires
    > Classes
  préparatoires
  scientifiques

Prépa BREST


Une tradition :

Le lycée de Kerichen, encore appelé "classique et moderne" par les Brestois, est l'héritier du lycée de Brest créé par décret du 28 septembre 1848. Il possède une longue expérience dans le domaine des Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles (C.P.G.E.).
Dès 1931, c'est la présence des classes préparatoires à Navale, à Saint-Cyr et à l'Ecole Coloniale qui lui vaut d'être promu "lycée hors-classe". Aujourd'hui, l'établissement prépare à d'autres écoles mais la tradition d'excellence demeure et est fortement entretenue par un corps enseignant de haut niveau composé en totalité d'agrégés et souvent d'anciens élèves des Ecoles Normales Supérieures.
L'enseignement y est intense et contrôlé : aux heures de cours s'ajoutent des devoirs surveillés, des concours blancs et des "colles" (interrogations orales individuelles dans chaque discipline)
L'étudiant est soutenu dans son effort par un suivi rigoureux dans un cadre strict. Le contexte des Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles est celui de l'émulation: les étudiants, qui ont fait l'objet d'une première sélection sur dossier, savent qu'ils sont en situation de concurrence. La difficulté même de ce qui est exigé d'eux les conduit à se doter de méthodes de travail dont ils tireront bénéfice tout au long de leurs études et de leur vie professionnelle.

Une formation inscrite dans le parcours LMD :
Le décret n° 2007-692 du 3 mai 2007 a installé les CPGE dans la structuration L, M, D de notre système d’enseignement supérieur et par là dans l’espace européen d’enseignement supérieur, en prévoyant pour chacun des étudiants de CPGE l’attribution d’une attestation descriptive de son parcours de formation. Celle-ci mentionne un nombre de crédits européens permettant à chaque étudiant de faire valider et reconnaître son parcours par toute université ou tout autre type d’établissement d’enseignement supérieur européen. Cette validation et les modalités de poursuite d’études restent bien entendu du ressort des structures d’accueil. Pour les Grandes Ecoles recrutant sur concours national, la question est réglée puisque le décret prévoit la validation automatique du parcours effectué en CPGE. Pour toute autre inflexion de parcours, la meilleure lisibilité des parcours antérieurs se devait être recherchée.

Un pôle important
:

Près de 650 étudiants : la garantie d'une ambiance de travail "classes prépas"